La Presse Pipole - En 24 Heures

Valérie Damidot temporairement virée de Twitter: voici pourquoi
RTL Info - 2 heures 29 min plus tôt
Un tweet de l'animatrice télé n'a pas plu à un groupe de personnes qui l'ont dénoncé massivement.Pendant quelques heures le week-end dernier le compte Twitter de Valérie Damidot a été bloqué. C'est une raison politique qui entoure cette affaire.Un groupuscule français d'extrême droite, Génération Identitaire, a voulu fermée la frontière des Hautes-Alpes entre la France et l'Italie. Ils n'ont pas hésité à escalader un col pour placer des barrières en plastique.Cette opération a été dénoncée par l'animatrice dans un tweet : "Un bon pétard là-dessus et hop! Tous à la maison les identitaires…", a-t-elle écrit.Le message a été signalé par des utilisateurs du réseau social, estimant qu'il s'agissait d'une "menace de mort". Suite à cela, la modération française du réseau social a pris la décision de suspendre le compte twitter de Valérie Damidot durant quelques heures, avant de le réactiver.La principale intéressée n'a pas commenté cette décision mais continue d'utiliser le réseau social… vraisemblablement en étant plus prudente.



Kim Kardashian dévoile une adorable photo de famille
Paris Match - 3 heures 20 min plus tôt
Très fière de sa petite tribu, Kim Kardashian a publié sur Instagram une photo aux côtés de son mari et de leurs trois enfants dans un jet privé...
PRECEDENT:
Paris Match - Kourtney Kardashian pose entièrement nue pour "V Magazine" - 9 heures 55 min plus tôt



Voici la maison à 8 millions de dollars que convoite Ryan Gosling
Le Matin - 3 heures 33 min plus tôt
Le comédien et sa femme Eva Mendes, actuellement à la recherche d'une nouvelle propriété, ont visité ce week-end la splendide Villa delle Favole à 8 millions de dollars. On vous fait le tour du propriétaire.



Tony Appleton, l'homme qui annonce les naissances royales
Le Matin - 3 heures 49 min plus tôt
Le crieur costumé de 82 ans est apparu à chacune des naissances royales à l'hôpital Saint Mary's, depuis 2013.



Alors qu'elle s'apprête à se marier, Gwyneth Paltrow balance sur ses ex, Chris Martin et Brad Pitt
RTL Info - 4 heures 51 min plus tôt
Étant donné qu'elle a des ex-petits amis célèbres, on identifie tout de suite de qui elle veut parler…Prochainement, Gwyneth Paltrow se mariera avec le scénariste Brad Falchuk. Le couple a d'ailleurs donné une fête pour célébrer leurs fiançailles, le 15 avril dernier, avec quelques célébrités comme Reese Withers­poon, Demi Moore, Came­ron Diaz et Jenni­fer Anis­ton, entre autres. À cette occasion, elle a également donné une interview au Sunday Times, concernant l'hisyoire d'amour qu'elle vit depuis 2014, après son divorce de Chris Martin, le leader du groupe Coldplay."Pour la première fois de ma vie, j’ai le senti­ment d’être dans une rela­tion adulte, ce qui met parfois mal à l’aise, parce qu’il demande un certain niveau d’in­ti­mité et de commu­ni­ca­tion que je n’ai jamais eu avant", a confié l'actrice.Elle évoque ses relations passées et fait référence, sans les citer, au père de ses enfants, Chris Martin, mais aussi à Brad Pitt, avec qui elle a vécu durant 3 ans."Dans le passé, j’ai été dans des rela­tions avec des hommes qui avaient un problème avec l’in­ti­mité. J’ai connu deux types de rela­tions : l’une où j’étais conti­nuel­le­ment en train de courir après l’autre pour le conqué­rir, et l’autre où j’étais dégoû­tée par la capa­cité de l’autre à construire une rela­tion, a-t-elle ajouté. 



Après le maquillage, Rihanna lance sa marque de lingerie
Paris Match - 5 heures 30 min plus tôt
Après «Fenty Beauty», Rihanna lance SavageXFenty, sa ligne de lingerie.



Facebook promet une "procédure d'appel" quand il supprime des "posts"
RTL Info - 5 heures 55 min plus tôt
Critiqué pour être parfois trop zélé dans la suppression de photos, vidéos ou textes qu'il juge obscènes ou violents, Facebook a promis mardi qu'il serait possible pour les utilisateurs de "faire appel" de ces décisions. Engagé depuis des semaines dans une vaste opération de communication destinée à redorer une image ternie par le scandale Cambridge Analytica, le réseau social a décidé de rendre publics pour la première fois les critères de suppression de certains contenus. "Et pour la première fois, nous vous donnons le droit de faire appel de nos décisions sur les +posts+, de façon à ce que vous puissiez demander un deuxième avis si vous pensez que nous avons fait une erreur", a expliqué à l'AFP Siobhan Cummiskey, responsable de ce dossier au sein du groupe américain, qui revendique plus de deux milliards d'utilisateurs. Cela sera mis en place dans le courant de l'année et concernera dans un premier temps la nudité, le sexe, les appels à la haine ou la violence visuellement explicite, a-t-elle précisé. Jusqu'ici, les usagers pouvaient faire appel des suppressions de profils ou de pages mais pas de "posts" individuels. Mi-mars, Facebook a reconnu "une erreur" après avoir temporairement censuré une publicité représentant le tableau "La Liberté guidant le peuple" du peintre Eugène Delacroix, où une femme aux seins nus brandit un drapeau français. Il avait aussi été très critiqué pour avoir fermé le compte d'un utilisateur qui avait publié une photo du tableau "L'Origine du monde" de Gustave Courbet, représentant un sexe féminin. En 2016, il avait dû s'excuser pour avoir retiré une vidéo de sensibilisation sur le cancer du sein ou encore pour avoir censuré la célèbre photo d'une petite Vietnamienne nue brûlée au napalm, au nom de sa politique contre la nudité des enfants. Facebook, comme Google ou Twitter, est pris dans un dilemme car il est à la fois critiqué pour ne pas assez lutter contre les contenus problématiques (fausses informations, terrorisme...) mais il est aussi accusé de censure lorsqu'il décide de supprimer certains contenus. Il est par ailleurs cloué au pilori depuis plus d'un mois pour avoir laissé filer les données personnelles de dizaines de millions d'utilisateurs, qui sont arrivées à leur insu entre les mains de la firme de communication stratégique Cambridge Analytica. Lundi, Facebook a aussi indiqué avoir "pris des mesures" --de suppression la plupart du temps-- au premier trimestre concernant 1,9 million de contenus liés aux organisations Etat islamique ou Al-Quaida, deux fois plus que lors du trimestre précédent.



Le mariage secret de Richard Gere et Alejandra Silva
Paris Match - 5 heures 56 min plus tôt
Selon les informations du magazine espagnol «Hola !», Richard Gere a épousé (en secret) Alejandra Silva, avec qui il est en couple depuis plus de ...
COMMENTAIRE:
Pipole - Vanessa Paradis et Samuel Benchetrit, leur mariage en préparation ? - 22 heures 21 min plus tôt



A votre avis, quel sera le prénom du bébé de Kate et William?
Le Matin - 6 heures 3 min plus tôt
La divulgation du prénom du royal baby est une question de jour, voire d'heures. D'ici là, faites vos pronostics.
PRECEDENT:
Le Matin - Bébé royal: retour sur une naissance hors-norme - 6 heures 33 min plus tôt
COMMENTAIRE:
DivertissonsNous - Un bébé est déjà accro à la bière - 9 heures 55 min plus tôt



Voici les premières photos du "royal baby" de Kate et William
RTL Info - 6 heures 18 min plus tôt
On ne connaît pas encore le nom du petit frère de George et Charlotte, mais on a déjà pu découvrir son visage, quelques heures seulement après l'accouchement.C'est ce lundi 23 avril à 11h01, heure de Londres, que Kate Middleton a donné naissance à son troisième enfant. L'arrivée du "royal baby 3" était très attendue !Comme ça a été le cas pour ses deux autres enfants, la duchesse de Cambridge et son époux, le prince William, ont rapidement quitté la maternité en compagnie du nouveau-né. Mais pas sans faire une apparition publique, pour contenter tous les fans de la famille royale britannique, qui campent devant l'hôpital depuis plusieurs jours, et les journalistes et photographes, arrivés directement après l'annonce de Kensignton Palace.Vêtue d'une robe rouge façon Diana, Kate portait dans ses bras le nouveau-né, emmitouflé dans une couverture blanche et bonnet sur la terre. Applaudis par la foule présente devant l'hôpital, le visage du petit prince ainsi été dévoilé au grand public. Voici les premiers clichés.     



Don Quichotte de Terry Gilliam à Cannes: "un passage en force" pour le producteur Paulo Branco
RTL Info - 6 heures 25 min plus tôt
La projection en clôture du Festival de Cannes de "L'homme qui tua Don Quichotte" de Terry Gilliam est "une tentative de passage en force", a dénoncé mardi l'avocat du producteur Paulo Branco, en conflit depuis des mois avec l'ancien Monthy Python. Le film doit sortir sur les écrans français le samedi 19 mai, le même jour que sa projection au dernier jour du Festival de Cannes, selon son distributeur Océans Films Distribution. "C'est une tentative de passage en force dont Thierry Frémaux (lé délégué général du festival) se rend complice", a déclaré à l'AFP Me Juan Branco, qui n'exclut pas d'entamer de nouvelles démarches "dans les jours qui viennent". "On va se retrouver avec une séance de clôture qui risque d'être annulée", a-t-il dit. Le film n'avait pas, à ce jour, de visa d'exploitation, selon les données du Centre national du cinéma (CNC) disponibles mardi, ce qui ne l'empêche pas d'être montré dans le cadre d'un festival. Les droits de "L'homme qui tua Don Quichotte" font l'objet d'un contentieux juridique entre Terry Gilliam et Paulo Branco, le producteur portugais aux 300 films qui lui a acheté en avril 2016 ses droits d'auteur-réalisateur, via sa société Alfama Films basée en France. La cour d'appel de Paris rendra sa décision le 15 juin, après avoir examiné l'affaire début avril. "Les producteurs et les distributeurs rappellent que le contrat qui a lié M. Gilliam et M. Branco a été résilié", avait assuré la semaine dernière le président d'Océans Films Distribution, Philippe Aigle, distributeur du film en France, se félicitant que le film soit projeté à Cannes. Cet épisode judiciaire vient prolonger la "malédiction" qui frappe depuis 18 ans "L'homme qui tua Don Quichotte". En 2000, Terry Gilliam avait dû abandonner le tournage de sa libre adaptation de l'ouvrage de Cervantès, en raison notamment des problèmes de dos de l'acteur Jean Rochefort et de pluies diluviennes. Ce fiasco a fait l'objet d'un documentaire "Lost in La Mancha" (2002).



Gigi Hadid : son incroyable anniversaire avec sa famille et ses amis
Paris Match - 6 heures 30 min plus tôt
Lundi 23 avril Gigi Hadid avait convié sa famille ainsi que ses amis dans un hôtel new-yorkais afin de célébrer son 23ème anniversaire.



Dwayne "The Rock" Johnson papa pour la troisième fois
Paris Match - 7 heures 40 min plus tôt
Lundi 23 avril, Dwayne Johnson a annoncé la naissance de sa troisième fille : Tiana Gia Johnson : «Tu as ma parole : je t’aimerai, je te protège...
PRECEDENT:
RTL Info - Dwayne Johnson papa: le "people baby" est né le même jour que le "royal baby" (photo) - 9 heures 1 min plus tôt



Kate Middleton de retour à la maison quelques heures après son accouchement: comment va-t-elle s'organiser?
RTL Info - 8 heures 6 min plus tôt
Le petit prince né ce 23 avril 2018 a déjà rejoint Kensington Palace avec ses parents.Ce lundi matin, Kate Middleton était admise à la maternité de l'hôpital St Mary de Londres pour donner naissance à son 3e enfant. Le petit frère de George et Charlotte est né à 11h du matin et quelques heures plus tard, Les heureux parents sortaient déjà de la clinique pour rejoindre leur domicilie.Il reste moins d'un mois avant le mariage du Prince Harry et Meghan Markle, alors d'ici là, la petite tribu de William et Kate va se reposer, à l'abri des regards indiscrets. Pour pouvoir jongler entre les nuits difficiles, les biberons, les couches, et l'éducation de George et Charlotte, Kate et William veulent s'impliquer. Le couple tient à "garder la main sur le quotidien et l'éducation de leurs enfants", précise Claire Baldewyns, spécialiste royauté de  Gala.Pour y parvenir, ils vont tout simplement faire appel à la mamie de leurs 3 enfants, Carole Middleton, la mère de Kate."En cas de coup dur (réveils intem­pes­tifs du nour­ris­son, grande fatigue de la maman, agita­tion des deux grands), celle-ci sait faire preuve d’ini­tia­tive et d’au­to­rité, ayant elle-même régné sur une famille nombreuse", précise la journaliste. 
COMMENTAIRE:
Pipole - Kate Middleton en rouge, un hommage à Lady Diana ? - 2 heures 55 min plus tôt
Pipole - Kate Middleton et William : Pourquoi attendent-ils pour annoncer le prénom du bébé ? - 9 heures 53 sec plus tôt
Pipole - Kate Middleton et du prince William, première photo avec leur bébé - 21 heures 47 min plus tôt
Pipole - Kate Middleton : Un accouchement sans péridurale - 23 heures 25 min plus tôt



Scarlett Johansson, rayonnante pour son premier tapis rouge avec son compagnon
Paris Match - 9 heures 2 min plus tôt
Scarlett Johansson et son compagnon Colin Jost ont fait leur première apparition en duo sur un tapis rouge pour l'avant-première de «Avengers: Infi...



Facebook: l'auteur de l'application au coeur du scandale devant les députés britanniques
RTL Info - 11 heures 16 min plus tôt
Le psychologue Alexandr Kogan, concepteur de l'application qui a permis à la société Cambridge Analytica (CA) de recueillir les données de dizaines de millions d'utilisateurs de Facebook, doit être entendu mardi par une commission parlementaire britannique qui enquête sur ce scandale. L'application de tests psychologiques conçue par le chercheur de 32 ans, téléchargée par 270.000 utilisateurs du réseau social, a permis à CA d'accéder à leur insu aux données de leurs amis, soit à près de 90 millions de personnes au total, selon Facebook. Ces informations auraient été utilisées pour élaborer un logiciel permettant de prédire et d'influencer le vote des électeurs afin de peser dans la campagne présidentielle américaine de 2016, remportée par Donald Trump. Ce que CA a démenti malgré les déclarations filmées en caméra cachée du directeur général -aujourd'hui suspendu- Alexander Nix. De son côté, Facebook affirme avoir été trompé. Alexandr Kogan, enseignant en psychologie à l'université de Cambridge et également employé par l'université russe de Saint-Pétersbourg, affirme qu'il pensait agir en toute légalité et refuse de jouer "les boucs émissaires". "J'avais des conditions d'utilisation durant un an et demi selon lesquelles je pouvais transférer et vendre les données. On ne m'a jamais rien dit", a-t-il assuré dimanche, dans l'émission "60 Minutes" de la chaîne américaine CBS, ajoutant que l'impression générale existante à l'époque était que les utilisateurs du réseau social savaient que leurs données étaient vendues et partagées. - Kogan ou Spectre - "Facebook n'en avait clairement rien à faire", a-t-il ajouté, se disant aujourd'hui "sincèrement désolé". "Nous pensions alors que ça allait", a-t-il encore dit. Désormais, "je pense que notre idée principale --que tout le monde savait et que tout le monde s'en fichait-- était fondamentalement fausse. Et pour cela, je suis sincèrement désolé". Il avait auparavant affirmé à la BBC que "Cambridge Analytica nous a assurés que tout était parfaitement légal et en conformité avec les conditions d'utilisation" de Facebook. Il avait toutefois regretté "ne pas avoir posé assez de questions". Au Royaume-Uni, le parlement cherche à déterminer dans quelle mesure CA a pu intervenir, voire peser, sur la campagne pour le référendum sur la sortie de l'UE en 2016. Né en Moldavie et élevé en Russie, avant d'émigrer aux Etats-Unis avec sa famille à l'âge de sept ans, Alexandr Kogan a étudié à l'Université de Californie à Berkeley et a obtenu un doctorat à l'Université de Hong Kong. Il a rejoint le département de psychologie de l'Université de Cambridge en 2012. Le scientifique se fait aussi appeler Alexandr Spectre, le nom qu'il a adopté après son mariage avec sa fiancée originaire de Singapour, dit-il sur Facebook. En 2014, il a créé sa propre entreprise, Global Science Research (GSR). Parmi les clients de celle-ci figurait Strategic Communication Laboratories SCL, la société mère de Cambridge Analytica.
PRECEDENT:
RTL Info - L'auteur de l'application au coeur du scandale Facebook devant les députés britanniques - 12 heures 50 min plus tôt



Tupac a quitté Madonna car elle était blanche
Le Matin - 19 heures 34 min plus tôt
La lettre de rupture rédigée par le rappeur Tupac Shakur à Madonna pourra être vendue suite à une décision judiciaire.



Syndicate content